Le neurofeedback neuroptimal

POUR CEUX QUI VEULENT QUELQUES PRECISIONS CONCERNANT LE PROCESSUS D'ACTION DE NEUROPTIMAL

   Durant la séance de Neurofeedback, le processus est le suivant :

Neuroptimal est programmé pour mesurer en permanance l'activité électrique cérébrale du sujet qui fait la séance (et qui a ses capteurs sur le crane). La mesure se fait 256 fois par seconde...

   En principe, Neuroptimal compare les variations instantanées de l'activité électrique cérébrale avec l'activité moyenne sur un temps donné (et étudié) de ce même cerveau.

 

CONCLUSION:

   Le logiciel neuroptimal est un logiciel de neurofeedback dynamique mis au point par Zengar.

Cet institut Canadien commercialise ce système d'entrainement cérébral depuis 1996, ce qui lui laisse un recul d'une vaingtaine d'années et des millions de séances pour juger de son efficacité.

   La France n'a pas vraiment d'avance en matière de recherche sur les applications du neurofeedback.

Cependant de récentes publications du Professeur Olivier Pallanca de la Pitié-Salpétrière de Paris, affirme que le procédé est très curatif sur les enfants hyper-actifs (TDAH).

 

   En ce qui concerne le procédé du neurofeedback Neuroptimal: 

il s'adapte à tous les cerveaux et l'entrainement se fait alors que le sujet reste passif, à la différence d'autres neurofeedbacks nécessitant que le sujet sur laquel les capteurs (ou électrodes) sont fixés, fasse une tâche (des puzzle par exemple).

   Durant une séance, le neurofeedback neuroptimal analyse l'activité électrique cérébrale et l'enregistre.

Les électrodes s'apparentent presque à des stétoscopes posés sur le scalp. Ils sont chargés de se rendre compte de ce qui se passe dans certaines parties du cerveau. 

Remarque: elles ne peuvent mesurer que l'activité du cortex mais pas celles des couches profondes (zone sous-corticale, noyaux centraux etc)

 

   De récentes études affirment que les bienfaits de cette technique sont réels et qu'ils sont utilisés dans l'entrainement des pilotes de chasse.

   Par ailleurs, Le professeur Pallanca a observé que les résultats sont plus probants chez les gens qui ont pris conscience de leur trouble.

Il dit aussi que pour certains de ses patients, c'est un peu comme si on avait allumé la lumière et qu'ils voyaient ce qu'il y a dans la pièce, alors qu'avant, ils n'arrètaient pas de se cogner...

Est-ce que les courbes lumineuses (SPECTRA ou Zmédia) peuvent servir dans ce sens ?

 

    Ce qu'on peut retenir, en bref, du processus du neurofeedback Neuroptimal,

c'est qu'il analyse en permanence le cerveau afin de détecter ses variations et de lui renvoyer des informations sur son propre fonctionnement par le biais de micro-interruptions sonores. Ce sont ces signaux qui indiquent au cerveau qu'il doit se réguler.

C'est un processus non invasif qui se fait alors que la personne est décontractée et passive.

Cet entrainement peut se rajouter à toute autre thérapie et en optimiser même les résultats.

Le neurofeedback n'est pas considéré comme une thérapie médicale, pourtant ses bienfaits sont indéniables et de nombreux sites ventent ses méritent sur le WEB.

Le neurofeedback neuroptimal connait un essor sans précédentà travers le monde entier.